LE PROJET VISCAM

L’objectif principal du projet VISCAM est de développer un programme éducatif durable en anthropologie visuelle dans les Universités de Maroua et de Ngaoundéré au Cameroun et l’Université de Tromsø en Norvège.

Cela se fait par la rotation et mutualisation des ressources en termes d’étudiants et de personnel, d’outils d’apprentissage en ligne et par  la poursuite de l’excellence académique et la focalisation sur les questions d’actualité relatives à la paix et au bien-être.

Les sous-objectifs

Le projet favorise l’internationalisation par le biais d’une collaboration durable à long terme, apportant des avantages aux institutions, enseignants et étudiants des Universités de Tromsø, Maroua et Ngaoundéré.

Il développe des pratiques innovantes d’enseignement, de recherche et de diffusion, basées sur la méthodologie des regards croisés.

 

Il crée également des connaissances applicables sur l’évolution des stratégies de subsistance dans le Nord du Cameroun.

 

Les principaux résultats du projet sont:

Mobilité du Sud au Nord – 4 doctorants et 14 étudiants de maîtrise.

Mobilité du Nord au Sud – 4 étudiants de Master.

La création de trois outils pédagogiques en ligne.

L’internationalisation des étudiants non mobiles à travers des ateliers communs et des conférences.

Deux numéros spéciaux de revues universitaires à Université de Maroua et de Ngaoundéré.

La production de 22 films d’étudiants.

 

Ces résultats seront atteints par:

– la mobilité des étudiants de maîtrise et de doctorat ;

– la garantie d’un quota de 50% de femmes au moins représentant la moitié des effectifs sur le total des étudiants recrutés.

– l’organisation de l’atelier annuel VISCAM pour inclure tous les étudiants (y compris les étudiants camerounais d’anthropologie visuelle non mobiles), les enseignants et les partenaires du réseau impliqués dans le projet.

– l’élaboration de deux cursus communs de master et de quatre doctorats

 

Les partenaires:

Les principaux partenaires sont l’Université de Maroua, l’Université de Ngaoundéré et l’Université de Tromsø. D’autres partenaires du réseau contribuent également au projet lors de l’atelier annuel VISCAM, dans les cours de doctorat et par la publication des résultats du projet.