Returning to the Past (Revenir dans le passé)

Cinéaste: Ndanga Dieudonné

Année de production: 2007
Lieu: Cameroun
Durée: 31 minutes.
Son: mono
Langue: français
Sous-titrage en anglais

Ce film traite des efforts individuels fournis pour garder le rythme dans un contexte où les choses changent rapidement et où les échanges avec les autres cultures s’intensifient plus que jamais. Il décrit les résultats d’un processus de détribalisation au cours duquel les groupes ethniques ont dû renoncer à leur tradition pour s’engager dans la modernisation prescrite par les États et entraînée par le pouvoir occidental. Le film aborde un dilemme auquel sont confrontés les membres des tribus en Afrique: doivent-ils rester fidèles à leur style de vie habituel ou se moderniser?

Copyright: Études culturelles visuelles 2007, Université de Tromsø.

Regarder le film

Thèse

RÉSUMÉ :

 Ce travail est effectué dans un contexte où les groupes et associations de revitalisation de la culture prospèrent au Cameroun. En mettant l’accent sur les acteurs, les moyens et les défis de la renaissance culturelle, j’entends décrire le résultat d’un processus de dépapalisation au cours duquel des groupes ethniques ont dû renoncer à leurs traditions pour souscrire à la modernisation prescrite par les États et sous la pression des puissances occidentales. Le phénomène étudié ici, c’est-à-dire la revitalisation culturelle des Gbaya dans le groupe appelé Sirta, va à l’encontre de cette tendance. La tradition est rendue pertinente et utilisée dans le contexte moderne en tant qu’outil de respectabilité, en tant qu’élément social de reconstruction de l’identité et de cohésion ethnique. En utilisant différentes techniques de recherche (observation des participants, tournage et entretien) et en combinant le contexte historique et les données empiriques, cette étude expose la lutte pour l’adaptation à un environnement en mutation et la (ré) invention de la tradition. Ma thèse met également en évidence les obstacles rencontrés dans ce processus lié à la dispersion des connaissances et d’énergie, à l’incompréhension et à la différence entre la vie et les antécédents scolaires. En plaçant ce débat dans le contexte global des rencontres entre civilisations, cette thèse révèle les dilemmes qui se produisent dans la vie des individus, les choix à faire et principalement l’état de confusion dans lequel se trouvent les membres des groupes ethniques en Afrique et plus particulièrement au Cameroun. Pour conclure, la chose la plus importante à discuter semble être le dynamisme et la fluctuation de la culture qui se manifestent à travers le renouveau, l’invention et la manipulation de la tradition. Ceux-ci sont finalement présentés comme le résultat des confrontations historiques et des défis sociaux.

Lire la thèse

 

You may also like...