Repas d’oubli

Filmmaker: Tchoupno Ndjidda

Année de production: 2020
Lieu: Mayo-Kani, Far North Cameroon
Durée:  29 minutes
Son: mono
Language: moundang
Sous-titrage en anglais

Le repas d’oubli est un film ethnographique qui essaye de relater les pratiques alimentaires culturelles des peuples négro-africaines. Il s’inscrit dans le cadre de l’anthropologie alimentaire qui, aujourd’hui reste le substantiel de l’homme car, l’on se représente à travers la culture et la symbolique. L’idée du film, est celle de montrer comment les pratiques alimentaires funéraires ont gardé une place de choix chez les Moundang à Going-Lara (Extrême-Nord Cameroun). Sobda, patriarche dans ce village et acteur principal du film nous fait revivre ce récit entre tradition, repas et religion dans le village de Going de Lara (Mayo-Kani). Le repas funéraire du « yie wulli » (pleurer la mort ou funérailles), est un rituel qui est organisé à la mémoire du disparu. C’est également une occasion de lui dire un adieu, un au revoir. Pour ce faire, le foyer du défunt(e) est disloqué, l’on enlève les pierres du foyer pour que l’esprit du disparu ne puisse hanter les vivants et qu’il se repose en paix. Le nӑah syin (folleré), un mets spécial est préparé à cette occasion. Cette pratique culinaire est symbolique et regorge plusieurs sens selon la communauté. Ceci a pour but de relater la symbolique, la mémoire, l’émotion à travers le repas. Ce film appréhende l’originalité et l’authenticité culturelle moundang, mais également soulève le problème du syncrétisme religieux selon lequel la religion ne s’est pas totalement détachée de la tradition, mais plutôt c’est l’accomplissement de la tradition.

Copyright: 2020  Visual Cultural Studies, University of Tromsø

Watch Film

Thesis

Not available.

You may also like...